poele en fonte

En sidérurgie, la fonte est un alliage de fer riche en carbone, entre 2 à 6.7% au maximum de ce dernier.
Il existe deux types de fonte, à savoir la fonte grise et la fonte blanche, appelée également la fonte ductile ou fonte GS.

Explications sur la fonte

Dans la fonte grise, le carbone se retrouve sous une forme de graphite.

La fonte GS, par contre, fait partie de la famille des fontes dont le graphite se retrouve sous forme de nodules, donc du carbone associé à du magnésium. Cet assemblage ressemble de près à celui de l’acier.

La fonte est un élément essentiel et premier dans l’élaboration de l’acier. Cet amalgame affiné en acier par chauffage se scinde en deux parties, la fonte dite brute et la fonte élaborée, issue d’une fusion distincte et plus précise.

Fonte

Toutes les fontes sont destinées à la fonderie, elles connaissaient de très hautes températures de fusion (entre 1100 et 1350° environ) et sont appréciées par conséquent pour leur coulabilité (capacité de l’alliage à entrer en fusion).

Utilisation de la fonte

Les fontes sont mises en œuvre selon divers procédés :

  • le moulage : l’empreinte désirée est obtenue par un moulage selon une forme convenue par avance ;
  • la centrifugation : l’élaboration des tuyaux ;
  • la coulée continue : fabrication au travers d’une filière en mode horizontal permettant d’avoir une structure très fine allant pour toutes sortes d’applications, de l’industrie hydraulique jusqu’à la simple pièce mécanique.


La fonte étant un métal ferreux, il est un mélange de fer et de carbone, mais à plus grande proportion de celui-ci, comme dit précédemment.

Prix de la fonte

Le prix de la fonte coûte environ 25 centimes d’euro au kilo chez le ferrailleur, soit 250 euros la tonne de fonte.

Le partage, c'est la vie !

0