Un peu d’histoire

Le bronze est un alliage de différents métaux, le plus souvent de cuivre et d’étain. L’homme l’a utilisé depuis des millénaires. D’ailleurs, il s’agit du premier alliage métallique que l’homme a créé. Ce qui signifie qu’il n’est pas un métal pur. Il est, dans ce cas, le premier matériau artificiel facteur de la propulsion de l’homme vers un niveau d’évolution plus avancé.

Le bronze a vu le jour grâce aux techniques métallurgiques qui datent de 3 millénaires avant notre ère. Très prisé pour sa dureté et sa malléabilité, le bronze a su s’imposer comme étant une culture métallurgique, ainsi qu’une référence en technique d’alliage, d’où la naissance d’un « âge du bronze ». Tout d’abord, pour faire des outils avant de la découverte du fer puis ensuite pour des usages artistiques comme les masques, les statues, et bien d’autres.

L’âge du bronze correspond à une période entre 1800 et 700 av J.C. Cette époque a connu la naissance de la métallurgie en Anatolie (actuelle Turquie). C’est à partir de cette époque que l’homme sait produire du bronze en alliant le cuivre et l’étain. Il jouait un rôle important dans le système économique de l’époque.

Le bronze contient entre 3 et 20 % d’étain, il est utilisé pour faire des miroirs (dans ce cas on utilise plus d’étain), des cloches ou comme matériau de frottement.

Alliage du bronze

Alliage du bronze

Les alliages binaires sont les plus connues. Il s’agit notamment de l’alliage de cuivre et d’étain. Généralement, le taux d’étain dans ce type d’alliage est de 3 à 20 %. Mais il existe aussi certains cas d’exception. Par exemple, lors de la fabrication d’une cloche, l’alliage contient entre 20 et 25 % d’étain (phase delta). Pour les bronzes à miroir, l’alliage est composé de 30 à 35 % d’étain (principe de l’étamage). À noter que plus la teneur en étain est importante, plus le métal est résistant.

Sinon, il arrive que du phosphore, du zinc, ou du plomb soit rajouté à certains alliages. Ces éléments renforcent les différentes propriétés du bronze.

Les techniques de moulage du bronze

Les techniques de moulage du bronze

Les techniques de moulage du bronze ont été détectées pendant l’âge du bronze. On en distingue 3 types.

  • Le moulage ouvert : il s’agit de la technique la plus ancienne. La valve du moule est unique et est faite en pierre ou en terre cuite. C’est la moule qui prend la forme de l’objet que l’on souhaite créer. Pour cela, il existe un trou réservé pour verser le métal en infusion.
  • Le moulage fermé : cette méthode est la plus sophistiquée. En fait, on utilise ici une association de deux moules distinctes. C’est qu’on appelle des moules bivalves. Et lors du moulage, c’est la partie intérieure des moules qui prend la forme de l’objet souhaité. Les moules peuvent être réutilisés, car il n’est pas nécessaire de les briser. Il suffit juste de les séparer.
  • La technique de la cire perdue : il s’agit de la méthode que l’on utilise jusqu’à aujourd’hui. La méthode consiste à répandre le métal en infusion dans le moule tout en évacuant l’air.

Les propriétés du bronze

Les propriétés du bronze

Le bronze a plusieurs propriétés mécaniques et chimiques. En effet, il est connu pour sa bonne résistance à l’usure et à son trait brillant. Il présente aussi une bonne résistance à la corrosion. Néanmoins, le degré de résistance dépend de la teneur en étain dans la composition de l’alliage.

Lorsque les alliages contiennent du phosphore, les caractéristiques mécaniques sont de plus en plus renforcées. Et si du zinc a été ajouté, l’alliage présente une excellente coulabilité et de malléabilité. Dans le cas où il y a du plomb, le bronze est de plus en plus usinable. Sinon, le béryllium renforce sa robustesse.

Grâce à ces différentes propriétés, le bronze est utilisé dans de nombreux objets qui doivent montrer une grande résistance. À titre d’exemple, on cite les armes, les boucliers dans les périodes antiques, les monnaies, les cloches, les cymbales, des pièces de bateaux, les roulements à billes, les pièces de moteur, les pièces mécaniques de frottement, etc.

Par ailleurs, le bronze a été utilisé dans de nombreux œuvres d’art et de sculpture. Beaucoup d’objets de décoration sont aussi faits de bronze.

Sinon, le bronze est aussi un meilleur conducteur électrique que l’acier.

Le prix de l’alliage

Bronze

Comme l’or et l’argent, le marché du bronze est volatile. En effet, les hausses de la demande et du prix présentées dans la courbe de ce matériau restent très éphémères. Toutefois, on ne peut pas le comparer avec l’or ou avec l’argent vu que son cours reste inférieur à ces deux métaux précieux, et ce, de loin.

Le bronze, bien que considéré comme impure, est plutôt très sollicité par les sociétés de sidérurgiques de pointe et les aciérés. C’est surtout grâce à son alliage de cuivre et d’étain.

Actuellement, le prix du bronze fluctue selon un cours comme toutes les matières premières. Puisque le bronze est un alliage de cuivre et d’étain, son prix varie selon le prix des deux matières premières.

À la bourse de Londres, le cuivre est acuellement à 8 230 $ (à peu près 6 322 €) la tonne soit un peu plus de 8 dollars (6,14 €) le kilo. L’étain est beaucoup plus cher : 21 800 $ la tonne (16 747 €) soit plus de 21 dollars le kilo (un peu plus de 16 euros).

Cette cote des métaux varie tous les jours, vous pouvez la consulter sur des sites spécialisés.

La côte du bronze

Pièce de 5 Francs Lavrillier en bronze et en aluminium de 1940

Pièce de 5 Francs Lavrillier en bronze et en aluminium de 1940

Certains sites vous proposent de suivre le cours du bronze en temps réel. Il est actuellement à 6,32 € le kilo soit 6 322 € la tonne. Il est en forte hausse depuis la fin du mois de décembre : le 27 décembre 2011 il coûtait 7,40 € le kilo.

Le prix du bronze au kilo comme matière première peut varier selon son conditionnement : en lingots ou en plaques et ses caractéristiques chimiques. Certains bronzes comportent des différences d’alliage. Selon les matières utilisées, le prix peut varier. Chez le ferrailleur, vous pourrez espérer en tirer environ 4 € le kilo.

Si vous recherchez le cours d’autres métaux précieux, ne manquez pas de consulter nos pages sur l’or ici, et sur l’argent ici.

Sinon, si vous envisagez de vous lancer dans le marché du bronze, vous avez la possibilité de choisir l’investissement dans le marché physique ou dans le marché papier. Tout dépend de vos préférences, mais surtout de vos objectifs de placement.

Investir dans le bronze : nos conseils

Investir dans le bronze

Comme tout investissement, le marché du bronze nécessite une certaine connaissance en la matière. En effet, il existe quelques astuces qui pourront contribuer à la rentabilité de votre investissement. Dans cette optique, il faut, en premier lieu, être méthodique. Comme tout terrain d’investissement, une étude de marché est nécessaire avant d’investir dans le bronze. En fait, cela permet d’avoir un minimum de maîtrise sur le sujet.

Ainsi, un comparatif de prix s’impose. Nous avons mentionné plus haut que la hausse du cours du bronze se fait très rare. Cela s’applique surtout vers la fin du mois de juillet. À vous donc de choisir le bon moment pour investir et le moment opportun pour vendre.

Si vous avez opté pour un investissement dans le marché physique, vous avez le choix entre différents produits. Effectivement, le bronze est l’un des rares produits financiers présentés sous forme de lingot, et de pièces de monnaie. S’il est bien possible de brocanter ce métal auprès des ferrailleurs, sachez que cela est plutôt réservé à une forme d’investissement sur le court terme. Ce qui signifie que le prix est de loin moins avantageux que les échanges au sein du LME.

Sinon, il est aussi possible d’investir directement dans les objets d’art en bronze. D’ailleurs, c’est un investissement considéré comme une valeur sûre. Ici, l’intérêt repose surtout sur l’art. Placer une partie du capital dans ce placement, et en constituer un stock seraient d’autant plus intéressant si vous avez déjà des acheteurs en vue. Néanmoins, il n’est pas difficile de trouver des acquéreurs prêts à miser une petite fortune dans ces objets.

Même si le marché du bronze est volatile, son cours reste néanmoins intéressant. Autrement dit, vous avez la possibilité de jouir d’un prix d’achat avantageux. De plus, la demande se fait aussi de plus en plus nombreuse.

Achat et vente du bronze

Achat et vente du bronze

Si vous voulez acheter, vous ferez une bonne affaire en optant pour l’achat direct dans les usines ou chez un ferrailleur. En effet, les prix sont moins élevés quand il y a moins d’intermédiaires.

Quant à la vente, si vous voulez revendre des objets d’art comme les statues, ou autres, il est important de passer par un antiquaire. Cela vous permettra de connaître la valeur des objets que vous avez en main. Sinon, vous pouvez aussi demander des conseils sur les objets qui pourront être vendus à un prix intéressant. Il est évident que certains objets intéressent les collectionneurs plus que d’autres.

Sinon, la vente auprès d’un ferrailleur peut aussi être une bonne affaire. C’est une alternative si vous ne pouvez pas encore entrer dans le marché de Londres. En fait, cette forme d’investissement peut vous servir de complément de revenu, pour arrondir les fins de mois. Toutefois, il est toujours préférable d’attendre qu’un stock assez conséquent soit constitué avant de procéder à la vente. Cela vous permettrait d’éviter que le prix de vos bronzes soit dévalué par le ferrailleur.

Par ailleurs, bien que cette transaction soit moins officielle, il est toujours important de procéder à une comparaison de prix afin de tirer le maximum de bénéfices possibles. D’ailleurs, l’écart de prix peut être flagrant chez chaque ferrailleur.

Le bronze VS le régule

Le bronze VS le régule

Le régule est un matériau qui ressemble beaucoup au bronze en apparence. Il est donc important de savoir faire la différence entre ces deux matériaux avant d’investir dans le bronze. En fait, le régule est particulièrement créé pour imiter le bronze. Il présente, de ce fait, un prix moins cher que ce dernier. Par contre, au niveau de la résistance, le régule est beaucoup plus fragile. Ce matériau est surtout utilisé pour fabriquer des objets de décoration d’intérieur pour bourgeois.

En raison de leur apparence très similaire, beaucoup d’arnaques peuvent se présenter. Sinon, une erreur peut aussi arriver. Voici comment vous pouvez différencier le bronze du régule.

  • La patine : si, par exemple, le vendeur vous assure qu’il s’agit d’un objet en bronze très ancien, vous pouvez vérifier la véracité de ses propos à travers ce critère. En fait, le bronze affiche une patine au fur et à mesure qu’il vieillit. Cependant, si le vendeur est un connaisseur, il peut très bien peindre le régule pour copier l’aspect du bronze. Dans ce cas, n’hésitez pas à gratter l’objet. Si vous constatez un reflet blanc, il s’agit d’un régule. Le reflet du bronze est plutôt jaune.
  • Le poids de l’objet : vous pouvez aussi arborer l’air d’un connaisseur en testant le poids du matériel. Cela permet aussi de distinguer le régule et le bronze. Néanmoins, ce critère peut être trompeur. Tout dépend de l’objet à vendre. Généralement, le régule est plus léger que le bronze. Toutefois, il peut être lesté au plomb dans le but de tromper les acheteurs. De plus, il faut avoir une idée du poids de l’objet exact s’il était fait de bronze ou de régule avant de pouvoir définir le vrai et le faux. En bref, ce critère n’est pas très fiable.
  • La finition : nous avons vu que le bronze est malléable et se coule facilement. C’est-à-dire qu’il est très usinable. Ce qui n’est pas le cas du régule, car il se travaille à bas point de fusion. Ainsi, le façonnage de ce dernier est plus difficile. De ce fait, il peut comporter plus de défauts de moulage que le bronze. Ce dernier, en revanche, peut comporter des détails travaillés avec plus de finesse. Il présente rarement des défauts de finition.
  • La résonnance de l’objet : vous pouvez aussi donner quelques petits coups (de doigts, d’objets, etc.) à l’objet afin de savoir s’il s’agit d’un régule ou d’un bronze. S’il produit un son aigu, vous pouvez confirmer que c’est du bronze. Mais dans le cas où la résonnance de l’objet est plutôt sourde, il faut lâcher l’affaire, car il s’agit bien d’un régule.

Investir dans les métaux plus facilement que jamais

Trader les métaux avec eToro

Le partage, c'est la vie !

4+