Tanaka rachète le Suisse Métalor

Le leader mondial de l’affinage et la transformation des métaux précieux Métalor a annoncé mardi qu’il a été racheté par le groupe industriel japonais Tanaka. Pour l’heure, le montant de la transaction n’a pas encore été communiqué. En outre, les deux parties doivent encore obtenir l’approbation des autorités de la concurrence bien que l’opération doive être finalisée d’ici la fin de l’année 2016.

Une acquisition à finaliser avant 2017

image-20160712phf9074

 

« Grâce à nos précédents actionnaires, Métalor a pu largement investir aussi bien en Europe, qu’en Asie et en Amérique. Le groupe va non seulement nous apporter une nouvelle stabilité actionnariale, mais également son expertise technologique » cite son directeur général, Philippe Royer dans un communiqué. « L’ensemble de l’équipe de direction de Metalor soutient cette opération et espère qu’elle sera finalisée aussi rapidement que possible » renchérit-il. Après l’acquisition, Metalor va continuer à opérer sous ce nom. Il est à noter que Metalor est un groupe neuchâtelois actif dans les métaux précieux qui se spécialise dans le raffinage de métaux précieux.

L’ancien propriétaire de Métalor Benjamin Dierickx n’est pas resté sans voix face à ce rachat. D’après lui « ce rapprochement va induire des synergies industrielles et commerciales significatives et lui permettre d’accélérer son développement en Asie, le premier marché au monde pour les métaux précieux ». Dorénavant, Métalor pourra élargir sa gamme de produits et de services à travers cette transaction.

Qui sont Métalor et Tanaka ?

Basé à Neuchâtel en Suisse, Métalor fut fondé en 1852. Ensuite, il a été racheté par Astorg en 2009. En tant que spécialiste des métaux précieux, le groupe fournit le marché de la bijouterie et de l’industrie mécanique. Pour cela, il emploie quelques 1500 personnes dans ses 12 usines implantées en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique latine et en Asie, soit, presque dans tous les continents de la planète.

1kggsbmetalor400trans

Néanmoins, le rachat du groupe n’aura aucune conséquence sur ses employés en Suisse, car Métalor compte bien maintenir les effectifs. En d’autres termes, la suppression d’emploi est à exclure. Le fleuron industriel japonais Tanaka Kikinzoku quant à lui a été créé en 1885 et emploie 3.500 personnes à son insu. Tout comme Métalor, Tanaka excelle dans le raffinage et la fabrication de métaux précieux.

Il est à savoir que Tanaka est essentiellement active en Asie tandis que Métalor est fortement présent en Europe ainsi que dans le continent américain. Par ailleurs, nombreux sont les marchés desservis par le groupe japonais, mais qui ne le sont pas par l’industriel Suisse Métalor. Un privilège de plus pour Tanaka dont le marché est restreint.

En 2015, l’ONG Société Suisse pour les peuples menacés (SPM) a accusé la firme neuchâteloise de se fournir en or douteuse. Des accusations auxquelles Métal avait rejeté fermement, affirmant s’en tenir au processus de diligence en vigueur.

Le partage, c'est la vie !

0

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.