Retour en force des matières premières

Les matières premières connaissent une nette amélioration depuis le début de l’année. Malgré une faible performance durant 4 ans, elles ont fini par progresser de 10 %, selon l’indice Bloomberg Commodity. Cette progression s’est fait remarquée par rapport au S&P 500 (1 %), l’immobilier (5,4 %), et les obligations mondiales (5,6 %). Maintenant que chaque matière première s’échange sur la base de ses propres fondamentaux, les positions  spéculatives nettes sur le marché à terme sont revenues à un niveau très élevé depuis 2014.

Le pétrole

cfd-petrole

Les cours du Brent connaissent une tendance haussière qui semble se maintenir. En effet, les prix du pétrole ont franchi la barre des 50 dollars par baril, alors qu’ils étaient inférieurs à 28 dollars en janvier. Selon les prévisions de l’AIE concernant la demande, le troisième trimestre 2016 devrait présenter une situation de déficit de l’offre mondiale. Les dépenses d’investissement mondial dans le secteur pétrolier refluaient de 32 % en décembre 2015, et la production devrait régresser dans la majorité des pays producteurs hors OPEP. Même si les pays de l’OPEP n’ont pas encore conclu un accord concernant le gel de la production, certains membres entament, déjà, une réduction de la production.

Les métaux industriels

matieres-premieres

Depuis 2010, le cours des métaux industriels ont flambé suite à la production industrielle chinoise. Malgré une baisse progressive de ses objectifs de croissance, les analystes ont révisé à la baisse la croissance de la demande chinoise en matière de métaux industriels. Après un programme de relance récemment effectué en Chine, la demande de matière première devrait se renforcer sous peu, notamment dans le secteur du bâtiment, dont l’utilisation des matières premières est à forte intensité. Entre-temps, les principaux groupes intergouvernementaux prévoient un déficit de l’offre pour le zinc, le cuivre, et le nickel. Ce resserrement de l’offre a pour but de rebondir les cours.

Les métaux précieux

2225d66a-8287-11df-b6f1-fa82209f3aab

L’or est un actif monétaire qui se distingue des autres métaux précieux. En effet, il est relié avec les taux d’intérêts réels américains. En décembre 2015, les taux réels ont connu une baisse, ce qui a favorisé le cours de l’or. Selon les analystes, une hausse des taux est assez probable en juin, ce qui pousse à la baisse les prix de l’or. Toutefois, les observations ont montré que le cours de l’or a tendance à reculer à l’approche de la hausse des taux, avant de rebondir ensuite. D’autres métaux précieux comme l’argent, le platine et le palladium sont utilisés dans des applications industrielles et se comportent donc davantage comme des métaux industriels. L’évolution de ce cycle sera plus que favorable aux métaux précieux blancs.

Le partage, c'est la vie !

0

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.