Exploitation de l’espace : du platine dans les astéroïdes

Dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 septembre, la Nasa projette d’envoyer dans l’espace la sonde Osiris-Rex afin d’atteindre l’astéroïde Bénnu. Le but étant de ramener un échantillon sur Terre, soit, un pas vers l’exploitation de l’espace.

Riche en carbone, Bénnu est un astéroïde géocroiseur dont l’orbite le conduit près de la Terre. Dans la mesure où il parvient à atteindre notre planète, l’extinction de celle-ci est risquée. Ainsi, la mission d’Osiris-Rex serait de rapporter un morceau de l’astéroïde en question pour qu’on puisse s’en protéger dans le futur. Selon les estimations des scientifiques, la sonde devra ramener une soixante de grammes, voire plus vu qu’elle ne se contentera pas seulement de frôler l’astéroïde.

 Une nouvelle exploitation minière à expérimenter

Et comme il s’agit de l’unique sonde spatiale qui fera le voyage, certains observateurs attendent d’autres résultats au cours de son envol. Les technologies utilisées dans le cadre de cette mission sont d’un test grandeur nature, permettant de servir plus tard pour récolter des métaux ou de l’eau, et non plus de simples échantillons. Des ressources tant convoitées par les entreprises privées qui s’impatientent à inaugurer le marché spatial.

vignette-focus-wide

Pas plus tard qu’au mois d’août, l’administration fédérale des Etats-Unis a accordé une autorisation à Moon Express pour faire atterrir une sonde en 2017 sur l’astre lunaire. Le gouvernement luxembourgeois, quant à lui, a investi au printemps dans deux compagnies américaines œuvrant dans l’exploitation des astéroïdes dont Deep Space Industries et Planetary Resources. Par ailleurs, Barack Obama a promulgué une loi américaine fin 2015 qui rend le terrain juridique de l’importation des ressources extra-planétaires plus accessible. Les futurs mineurs de l’espace peuvent ainsi se réjouir de cette opportunité. Ce qui amène à se demander ce qui les intéresse bien là-haut.

 Le platine, un composant essentiel des astéroïdes

Il s’avère que les astéroïdes sont constitués de platine, un métal précieux plutôt rare sur notre planète, dont les besoins pour les équipements électroniques sont de plus en plus importants. Or, un astéroïde peut en contenir bien plus que la quantité jamais extraite du sous-sol terrestre. De quoi ravir les mineurs de ce métal argenté.

 De l’eau dans l’espace

Outre le platine, l’eau est le second élément précieux que les chercheurs souhaitent exploiter dans l’espace.  En récupérant cet élément, on pourra obtenir de l’oxygène et de l’hydrogène pour servir de carburant pour les fusées au lieu d’envoyer en orbite ces énergies. D’autant que le coût d’envoi est exorbitant. Ainsi, en fabriquant sur place du carburant, il serait possible de faire le plein sans avoir à recourir à l’attraction terrestre beaucoup plus onéreuse.

1456717077193

 Quelle est la mission d’Osiris-Rex ?

En principe, Osiris-Rex devrait décoller vers une heure du matin ce vendredi 9 septembre. Ce petit pionnier de l’espace va se frayer un chemin dans l’importation des métaux précieux en provenance des astéroïdes. Une mine jamais exploitée auparavant. Toutefois, sa mission principale est liée à la recherche scientifique ayant pour cible, l’astéroïde Bénnu. Ce dernier aurait des réponses sur l’origine de la formation des planètes de notre système solaire. La sonde va également analyser la manière de protéger la Terre contre le danger que représentent les astéroïdes géocroiseurs. Son retour est prévu en juillet 2020. Une date butoir qui pourra être repoussée en fonction des données recueillies sur place.

Le partage, c'est la vie !

0

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.