L’or, un placement sûr en temps de crise

Depuis 2008, année où la crise a débuté et s’est lentement mais sûrement installée sur les marchés financiers et dans notre vie quotidienne, le cours de l’or n’a jamais cessé de croître pour atteindre 43 500 euros (le 11/09/2012) le lingot d’un kilo, soit 43,50 euros le gramme d’or.

Depuis toujours et encore maintenant, notamment en cette période sensible, l’or est la valeur refuge par excellence, un bien physique, qui se vend et s’achète facilement et qui n’est pas soumis aux diverses fluctuations du monde économique. Il est insensible à l’inflation et demeure le placement préféré des épargnants malgré les diverses chutes boursières.

Cette flambée du cours de l’or apporte une révolution dans les différents produits offerts à la clientèle car maintenant, l’or revête un caractère universel, bien moins confidentiel qu’il ne pouvait encore en être il y a quelques années. De nombreuses sociétés achètent et revendent l’or des épargnants, les techniques de marketing en ce qui concerne le précieux métal jaune s’émancipent afin de le mettre à la portée de tous.

Lorsqu’on parle de valeur refuge pour l’or, on parle de l’or physique et non de l’or sur papier, des titres, etc. Le métal jaune n’est pas un placement à capital garanti mais il est beaucoup moins versatile que les autres métaux précieux présents sur le marché financier. A grands renforts de publicité, les épargnants sont invités à échanger leur or contre de l’argent ou au contraire à en acheter en vue d’une épargne future, d’une retraite un peu plus dorée.

Plus fort qu’une assurance vie, qu’une obligation, qu’une action ou de quelque placement que ce soit, l’or reste dans les esprits des épargnants la valeur refuge. Et il serait difficile d’aller à l’encontre de cette volonté lorsqu’on regarde le cours du métal précieux depuis ces douze dernières années : il ne fait que croitre et attire de nouveaux investisseurs toujours plus nombreux.

Choisir l’or

On choisit l’or pour une seule et simple raison, préserver son épargne. La bourse connaît trop souvent des fluctuations imprécises et risquées, les valeurs boursières ne cessent de se dégrader alors on veut garder son petit pécule à l’abri, sous la forme d’or physique.

C’est un investissement plus rentable que tous les livrets et assurances proposés par les organismes bancaires et notamment celui comportant le moins de risques.

Comment investir dans l’or ?

Il suffit d’aller voir son banquier (même s’il fera une drôle de tête car il n’aime pas beaucoup qu’on lui retire sa poule aux œufs… d’or) ou auprès d’un numismate. Il faut savoir que les investissements dans l’or sont exonérés de TVA mais sont soumis à l’Impôt Sur la Fortune. Sinon, de nombreuses sociétés proposent de vendre de l’or et de la stocker. Vous pourrez trouver plus d’informations à ce sujet ici ou encore via ce lien.

Il est à noter enfin que les banques centrales soutiennent la demande sur l’or et qu’elles comptent bien acheter près de 600 tonnes d’or, un marché soutenu donc par ces organismes à la hauteur de 30 % de la demande.

Livres incontournables sur l’investissement dans l’or

Le partage, c'est la vie !

0

2 commentaires

  1. kouassi jean-claude 29 novembre 2012
  2. kouassi israel 21 octobre 2012

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.