La guerre entre Euro et Dollar profite à l’or

Les principales unités monétaires qui dominent l’économie mondiale sont en concurrence. Il y a une semaine, l’euro était en hausse face au dollar ; l’euro cotait 1,3128 dollar contre 1,3060 dollar même si le dollar a pris le dessus.

Le billet vert gagne du terrain

L’agence de notation internationale Flitch Ratings a dégradé la note A- à l’euro, particulièrement accordée à l’Italie dans le cadre de son dernier rapport de cotation. Cette note a été engendré par la récession et le manque de clarté des élections législatives ce qui permet au billet vert de gagner le terrain. Et le mois dernier, il a également dégradé les notes B de Laiki Bank (ou Cyprus Popular Bank)  et celles de Bank of Cyprus, à cause des pertes imposées à leur créanciers principaux.

Récemment, des chiffres encourageants des entreprises américaines et des actions US ont vu l’augmentation palpable de leur attractivité au bout des deux dernières semaines. Cela n’est pourtant pas signe de victoire face à l’inflation des Etats-Unis et d’autres points essentiels en point d’interrogation.

Ces éléments seront à l’actualité durant cette semaine, en se référant automatiquement soit vers une confirmation de la relance américaine, soit vers le début de sa période de consolidation. Ces deux devises font une course très lente en vue d’une récupération illusoire de leur valeur auparavant. L’or bénéficie particulièrement de cette situation avec le cours de l’once supérieur à 1533 dollars, il pourrait augmenter encore d’ici peu.

Qu’en est-il de l’impact sur l’or ?

a9213d9a-e9d1-11dc-867c-77a877c4e63a

On en vient à déduire que l’or n’a pas fini d’amasser des records d‘instabilité impressionnante. Une chute anticipée du dollar se révèle alors que l’euro n’arrive même pas encore se relever entièrement, un vrai chamboulement dans le monde économique qui assiste à une totale impuissance.

Même si ces principales monnaies resteront des éternels rivaux au niveau de la scène internationale, la gloire du métal jaune inquiète les investisseurs tandis que les principales banques centrales y mettent du leur afin de consolider cette victoire.

L’année 2011, les achats d’or effectués par les banques centrales des trois premiers mois de l’année sont équivalents à la quantité que ces mêmes institutions mais ont triplé la même période en 2010. La crise est la cause majeure de la diminution de ces achats et si ce cas s’aggrave, elle demeure l’éternelle cause. L’or continuera à s’affairer dans cette guerre des devises.

Le partage, c'est la vie !

0

3 commentaires

  1. jean-pierre 10 septembre 2013
  2. ADCS 5 septembre 2013
  3. laporte solène 22 juillet 2013

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.