Fini l’exploitation des mines de métaux au Salvador !

Suite à des manifestations, ainsi qu’à des votes parlementaires, le Salvador interdit désormais l’exploitation des mines de métaux sur son territoire. A noter que cette nouvelle loi concerne tous les types de métal sans exception (or, argent ou autres). Mais encore, toutes formes d’exploration, extraction et transformation seront également considérées comme illicites et illégales. Les détails sur ce retournement pas si soudain.

Pourquoi cette manifestation et nouvelle loi ?

L’exploitation des mines entraîne en fait une dégradation accélérée de l’écosystème du Salvador. En effet, cela fait presque une vingtaine d’années que l’environnement salvadorien n’a cessé de se détériorer. Principalement à cause de la pollution de l’eau, celle-ci touche actuellement 90 % des eaux à la surface. Un fléau qui est du à l’emploi massif  de cyanure dans les gisements : ce dernier contamine l’eau en y laissant des résidus de produits chimiques.

Les mines laissent derrière eux des flots de résidus qui peuvent être toxiques pour l’environnement.

Des milliers de protestataires ont ainsi milité en faveur de la nature et du développement durable de leur pays. Des revendications auxquelles le gouvernement a donné raison, puisqu’une nouvelle loi interdit désormais l’exploitation des mines sur le territoire.

En savoir plus sur cette loi

Pour préserver l’écosystème du pays, l’Assemblée nationale salvadorienne a voté une loi contre l’extraction des métaux dans les mines, ce mercredi 29 mars. Les médias ont révélé que le résultat des votes était de 69 voix sur 84  en faveur de l’interdiction. Ce qui fait ainsi du Salvador l’un des premiers pays à interdire toute forme d’exploitation minière sur son territoire. Une grande première dans le monde entier !

Pour le moment, le pays est en pleine congratulation. Mais que lui réserve l’avenir, maintenant que la majorité des grands investisseurs sont partis ?

Y a-t-il des conséquences pour l’économie du pays ?

Le pouvoir salvadorien a voté cette nouvelle loi dans le but de préserver le pays et sa population. Un geste honorable certes, mais qui n’est pourtant pas sans conséquences. Cela pourrait notamment entraîner des risques judiciaires : tels que des attaques en justice des sociétés d’exploitation en contrat avec le gouvernement. Comme cela avait été le cas avec le groupe OceanaGold, il y a quelques mois de cela.

La décision du gouvernement présente également des risques pour l’économie du Salvador. L’argent versé par les sociétés d’exploitation jouait en effet un rôle crucial dans son développement économique. D’autant plus que le pays manque cruellement de fonds et liquidité pour l’instant. Ainsi pour réparer les dégâts causés par les chantiers d’exploitation minière, mais aussi pour ne pas sombrer économiquement, l’Etat salvadorien aura sûrement besoin d’une aide financière venant de l’extérieur.

Le partage, c'est la vie !

0

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.