Métaux industriels : hausse des cours depuis l’élection de Donald Trump

Donald Trump à la présidence des Etats-Unis : à peine une semaine depuis les résultats des élections, que le monde connait déjà de nombreux bouleversements sur le plan économique et social. Du côté bourse et investissement, ce sont les métaux industriels qui font actuellement le plus parler d’eux : ils sont en effet nombreux à enregistrer une fort hausse des cours, suite à l’élection du candidat républicain. Détails.

Métaux industriels : hausse des cours suite aux nouveaux projets infrastructure de Trump

Lors de sa campagne électorale, Donald Trump annonçait sont projet d’investir jusqu’à 1 000 milliards de dollars dans un ambitieux programme d’infrastructures. Il prévoyait notamment la construction et la rénovation de ponts, de routes, d’aéroports, d’hôpitaux, d’écoles, mais aussi de réseaux électriques et de systèmes hydrauliques. Et ce pour les 10 années à venir !

Les secteurs BTP ainsi que les marchés des métaux se frottent déjà les mains. Il est en effet plus qu’évident que ce sont surtout ces derniers qui ont le plus à gagner. Plus précisément les métaux de base (acier, fer, zinc, plomb, nickel, cuivre, alu…) dont les prix et cours ont d’ailleurs connu un envol spectaculaire depuis la victoire du magnat de l’immobilier. Et si ce dernier met vraiment son projet à exécution, il est clair que ce n’est que le début.

Métaux de base, zoom sur l’évolution des prix et cours depuis les élections présidentielles

Depuis le résultat des élections présidentielles américaines, les cours des métaux de base semblent avoir poussé des ailes. Les prix ne cessent en effet de grimper depuis mercredi dernier :

  • le cours du plomb a, par exemple, atteint 2 198 $ la tonne vendredi,
  • celui de l’étain était de 22 000 $ la tonne lundi dernier,
  • le prix du nickel, lui, avait atteint les 11 930 $ la tonne vendredi
  • le zinc 2 580 $ la tonne, vendredi également
  • le cuivre 6 025 $ la tonne tandis que
  • le cours de l’aluminium était de 1 786 $ vendredi

A noter que tous ces prix sont à leur plus haut niveau, depuis plus d’un an pour le plomb, 15 mois pour l’étain, 16 mois pour le nickel, 5 ans pour le zinc, 1 an et demi pour le cuivre et l’aluminium.

Cours des métaux industriels, les spécialistes des matières premières sont optimistes

D’après, Commerzbank, « Les prix des métaux sont clairement stimulés par une anticipation de la hausse de la demande ». La banque prévient cependant qu’il s’agit là de simples spéculations. Les investisseurs devront en effet attendre le troisième trimestre 2017, c’est-à-dire la prise de pouvoir « officielle » du nouveau président, avant de s’attendre à constater une influence réelle.

Les spécialistes des matières premières demeurent cependant optimistes : les dépenses d’infrastructures prévues par Donald Trump n’auront aucun mal à soutenir la construction ainsi que booster les besoins (et donc la demande) en acier, fer, nickel et zinc. D’autant plus que le futur président des USA est bien décidé à ce que ce soit le secteur américain de l’acier qui soit le principal bénéficiaire de son ambitieux projet. Seth Rosenfeld, analyste chez Jefferies, confirme : « Le protectionnisme augmentera de manière significative. Les Etats-Unis manquent déjà d’acier et la baisse des importations entraînera une amélioration des prix localement ».

Le partage, c'est la vie !

0

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?