Trois banques épinglées pour manipulation du cours des platinoïdes

cours des platinoïdes

Après un travail sur la modification de fixing de l’or et de l’argent, le marché des platinoïdes faisait déjà la priorité de Londres pour éviter la manipulation de ces autres métaux précieux. Cependant, certaines banques et un groupe allemand ont profité largement de cette période où le platine et le palladium avaient encore leur cours fixés par les banques pour le manipuler.

Une plainte collective à l’égard des responsables

ppp

La tournure que prend ses faits de manipulation est complétement inattendue car de grands joailliers n’ont pas hésité à se regrouper pour porter plainte ensemble contre les banques Goldman Sachs, HSBC, Standard Group Bank et le chimiste allemand BASF. Les platinoïdes sont les principaux métaux utilisés dans le domaine donc les manipulations découvertes leur ont directement porté préjudice.

Modern Settings, le joaillier à l’origine de la plainte collective, affirme que ces quatre acteurs auraient manipulé les cours du platine et du palladium depuis 2007 en surévaluant ces métaux précieux de sorte à gagner davantage sur chaque vente. Les clients payaient donc ces métaux précieux à un prix très élevé pour enrichir ces banques et leur partenaire dans cette affaire qui va faire parler d’elle à l’avenir car elle correspond à la première action en justice de la part des victimes elles-mêmes.

Un procès très attendu

cours des platinoïdesSuite aux précédentes enquêtes des régulateurs britanniques et suisses sur le fixing de l’or et de l’argent, certaines banques s’étaient vues sanctionnées d’une amende de 40 millions d’euros. Cependant, dans ce nouveau contexte, chacun se demande quelle sera la décision de la Cour du district de Manhattan auprès de laquelle la plainte a été déposée. Si certains pensent que la sanction sera plus lourde, seule l’issue de ce procès qui risque de durer plusieurs semaines donnera la réponse à cette interrogation.

Quelle que soit la décision judiciaire en réparation des préjudices causés aux victimes, il se pourrait bien que les régulateurs correspondants décident d’ajouter une sanction record à ces banques pour leurs faits de manipulation. Les deux aspects semblent séparés car il serait injuste de demander 40 millions d’euros aux banques coupables de manipulations sur le fixing de l’or et de l’argent et ne pas demander une somme égale ou supérieure pour les platinoïdes. Cette nouvelle affaire pourra bien donner lieu à un nouveau record en termes de montant à verser suite à des manipulations boursières illégales.

Le partage, c'est la vie !

0

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.