La nécessité de penser individuellement en ce qui concerne les cours des métaux

Depuis la chute sans précédent du pétrole avec un pourcentage de baisse de 60% en six mois, les métaux ont été soumis à rude épreuve. Cependant, il serait une erreur de penser que la situation concerne l’ensemble des métaux car certains montrent une résistance impressionnante.

Le fer en bonne forme

FerMalgré l’annonce de la réduction d’activité de la Chine à l’occasion du Nouvel An chinois, ce métal a enregistré une hausse proche de 14% en 2014 et son cours se maintient actuellement malgré la tempête qui s’abat sur les métaux. En ce qui concerne ce métal, le pétrole n’est pas le responsable d’un ralentissement du cours mais plutôt la stratégie des géants dans le domaine qui cherchent à s’offrir le monopole.

Vale, Rio Tinto ainsi que les deux autres acteurs principaux ont généré le surplus. Leur but est de pousser les petites mines à fermer compte tenu de la baisse importante du cours. Ils représenteraient alors les seuls intermédiaires pour se fournir en fer. Pour les spécialistes, ce comportement représente un suicide dans le domaine car cette bataille va faire de nombreuses victimes et même les plus grands producteurs ne sont pas à l’abri d’une déconvenue.

Les cours de l’aluminium et du nickel

AluminiumLe problème de l’aluminium réside dans le fait que même si son cours paraît stable à l’heure actuelle, il peut basculer à tout moment car il n’est pas disponible de la même façon dans chaque partie du monde. Particulièrement accessible en Chine et dans les pays asiatiques, les Etats-Unis et l’Europe en manquent véritablement.

Constituant les premiers importateurs compte tenu de leur projet d’allègement des véhicules automobiles, l’importance de cette demande fragilise le marché de ce métal. Balloté entre un surplus chinois et un déficit dans le reste du monde, l’aluminium a bien du mal à résister.

Les pays africains commencent à voir leurs ressources d’une autre façon, notamment en ce qui concerne le nickel. Ayant enfin pris conscience de leur importante réelle dans ce marché, nombreux sont ceux qui ont décidé d’augmenter les royalties versées par les exploiteurs de la mine.

D’autres pays n’ont pas hésité à stopper le partenariat pour gérer eux-mêmes les bénéfices de leur mine. Le paysage minier pourrait donc bientôt se modifier complètement avec des pays en voie de développement qui ont trouvé un moyen de faire des profits.

Le partage, c'est la vie !

0

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.