Décoder le marché de l’aluminium grâce à son rapport à l’électricité

Malgré la demande forte dans de nombreux secteurs industriels, la production d’aluminium vient de chuter à un niveau historiquement bas dans l’ensemble des pays mondiaux, à l’exception de la Chine et des pays du Golfe. Certaines mines ont été mises en pause sur tous les continents, ce qui peut paraître difficile à comprendre au premier abord.

Le coût de l’électricité en cause

Barre-industrielle-de-constructionPour obtenir de l’aluminium, il ne faut perdre de vue que ce métal est obtenu grâce au processus de l’électrolyse qui transforme la bauxite extraite des mines en alumine qui deviendra en fin de traitement de l’aluminium. En conséquence, plus le prix de l’électricité est élevé, plus les coûts de fabrication de l’aluminium le seront également surtout s’il doit être produit en grande quantité.

La production est donc loin d’être aussi rentable qu’il n’y paraît et chaque pays doit donc gérer au mieux pour trouver un équilibre entre profits dus à la vente de ce métal et dépenses en électricité pour y trouver un réel avantage. Le Brésil souffre d’une pénurie d’eau qui a empêché la production d’électricité grâce aux barrages tandis que l’Allemagne profite de l’énergie verte pour produire davantage d’aluminium pendant les périodes où elle est pleinement disponible.

L’aluminium comme métal réservé à certains pays ?

profiles-aluminium-28033-2413443La production de l’aluminium reste donc avantageuse pour les pays où l’électricité est bon marché car ils vont pouvoir profiter de cette configuration pour se faire davantage connaître sur le marché. En l’occurrence, le faible coût de l’électricité russe de Rufsal ainsi que la baisse de la valeur de rouble jouent largement en sa faveur.

Le pays ne s’est d’ailleurs pas fait prier pour reprendre une production massive d’aluminium, comptant bien inonder le marché de ses produits et de profiter de la faiblesse des autres pays pour s’imposer dans le paysage.

Le marché semble complètement s’ouvrir à ce nouvel acteur puisque la demande chinoise est sur le point d’exploser avec la restructuration de l’ensemble de ses lignes de chemins de fer. Il n’est pas certain que l’utilisation de l’aluminium produit sur place soit plus avantageuse que celui importé depuis la Russie. Avec un transport facile via la route de la soie, cette solution semble beaucoup intéresser le pays asiatique. Dans le reste du monde, la demande va rester stable en Europe mais devrait augmenter aux Etats-Unis et en Inde.

Le partage, c'est la vie !

0

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Recevez le meilleur de l'actu des métaux :
Cours, Tendances & Conseils d'Experts

Ne manquez plus nos dossiers et actualités importantes pour acheter, vendre et investir dans les métaux.